月曜日, 8月 27, 2007

11éme jour (Vendredi PM): Haru Basho - Umeda Sky Building

Vendredi 16 Mars 2007, en après-midi:

on trace à travers la ville grâce aux métros, et on arrive dans le quartier du Gymnasium Prefectoral ... avec pas mal de retard (vers 14h40) dû au fait que Jay pensait avoir perdu tout son argent (qui devait lui permettre de faire un petit come back en France un mois ou deux plus tard), on était un peu en galère....

Vous imaginez c'était un peu tendu: c'est quand même pas tous les jours qu'on se rend à un tournoi de sumo.... ça + des billets à 500 balles", i was a little angry.

Bref, une fois sorti de la Namba Station, fallait trouver de quoi manger parce qu'on commençait vraiment à avoir la dalle! J'avais repéré le matin quelques lieux de restauration, et pour faire vite, j'ai décidé de nous intéresser au bento (petit panier repas).

http://www.japannewbie.com/images/journal/train_bento/train_bento2.jpg

En même temps ça tombe bien car depuis que nous sommes au Japon nous n'avions pas encore expérimenté ça.... [le seul moment où l'occasion s'était réellement présenté c'était lorsque nous avons pris le Nozomi, mais je n'étais pas passé à l'achat car j'avais trouvé le prix un peu excessif (~1000Y) - photo ci-dessus provenant de http://www.japannewbie.com/2008/02/29/bullet-train-fast-food/]

L'établissement auquel ns ns sommes adressé les réaliser à la demande (il a donc fallu attendre un petit peu... donc re ) mais on ne l'a finalement pas du tout regretté car qualité et variété étaient vraiment de mise, et cela a contribué à notre enchantement durant le tournoi.

Allez! On file au Gymnasium....avec ~1h de retard, mais bon.... on ne peut plus rien y faire.

L'endroit est grand et peuplé:


On nous orientera et nous trouverons assez facilement notre box: il s'agit d'un petit "cadre" de 4 places (4 coussins) où donc la tenue, l'assise en tailleur est de rigueur, aussi heureusement que personne ne nous a rejoint de toute l'après-midi car il m'aurait été impossible de tenir comme ça des heures!!!

On s'installera donc tranquillement, on essaye de gêner le moins possible et d'en profiter un max.

Il y a de l'ambiance, de l'engouement, mais pas comme dans un match de foot: on sent ici qu'il y a une certaine part de respect issue de la religion, du passé, quelque chose de cérémonial dans l'organisation des épreuves, et en même temps que tout cela est une "fête", une joute populaire: les japonais semblent prendre un plaisir simple à encourager l'une ou l'autre des parties, et en écho, les combattants "jouent" avec le public à force de rictus et de parades...

Ci dessous la vidéo d'un combat plutôt animé:

video


Le tournoi de Sumo est un stupéfiant et incessant balai de colporteurs époumoné(es), vendeur(ses) crème glacée (Aïce criiiiimm!!!), de thé, d'onigiri, j'en passe et des meilleurs.... Ca ne fait que ça: bouger encore et encore... personne ne reste en place! Ca m'a surpris dans ce pays bien organisé, et ou chacun est d'habitude plutôt discret, et effacé.

Ici, durant le tournoi de Sumo, ça n'arréte pas de bouger, encore et encore. Pour combler le tout, il nous a semblé que les rencontres étaient l'occasion de réaliser des paris (pas d'argent puisqu' interdit) puisqu'on verra défiler, toute l'après-midi durant, de petits missionnaires, les mains remplies de sacs plus ou moins volumineux qui comblaient leur destinataires.

(Toujours dérangés, genre....)

En résumé, une bien belle expérience que ce tournoi de sumo! L'occasion de vivre un peu plus encore à l'heure japonaise, d'apprécier le coté mystique de ce sport, et la technicité de ses compétiteurs. Cerise sur le gâteau, ma moitié a, elle aussi, réellement été enthousiasmée par cette activité!


Le tournoi à peine terminé (18h), tout le monde range ses affaires et quitte les lieux calmement et très rapidement. L'aire de combat (sacrée) est immédiatement recouverte et est étroitement surveillée pour que personne ne vienne la souiller!


Nous rejoignons donc la sortie à grands pas, prêt à découvrir Osaka un peu plus encore...


Avant de se sauver du quartier, on se prendra un p'tit Okonomiyaki, une autre spécialité d'Osaka, on allait pas louper ça! ^^


http://www.hanamiweb.com/downloads/okonomiyaki_1600.jpg

Je ne vais pas "m'étaler" là-dessus: les amateurs du Japon doivent largement savoir ce que sait, ou vous trouverez très facilement de l'info grâce à votre moteur de recherche favori....toutefois je me permet de vs demander au passage: saviez-vous que c'était une nourriture bouddhique rituelle introduite en 1700?

Allez, next step: Den Den Town, ou le quartier électronique d'Osaka, que voulez-vous on ne se refait pas! :p L'occasion, encore, de constater qu'ici, dans la moindre petite boutique, on trouve toujours son bonheur (lentille d'APN pas cher notamment)!!! Mais je ne craquerais pas.


On y passera pas trop de temps, ce n'était pas prévu, c'est juste que c'était sur le chemin de ce qui devait constitué le point d'orgue, le "clou du spectacle" de notre voyage: l'Umeda Sky Building (site off ICI) d'Hara Hiroshi, le pére de la si particulière Kyoto Station, rappelez-vous.


L'endroit est également appelé le jardin flottant, ou Kuchu Teien Tenbodai en V.O.


Comme on le constatera, rien de botanique là-dedans, c'est "juste" qu'il s'agit d'une terasse, d'un observatoire, accessible pour un petit 700Y/p, qui se situe au dessus du 39éme étage, à env. 173m au dessus du sol, et à partir duquel on peut profiter d'une formidable vue panoramique de tout Osaka.


Chose assez exceptionnelle au Japon, et qui a fait que l'on a bien pu en profiter: l'endroit est accessible jusque 22h! Yatta! (et ouais, j'avais tout bien prévu! )


On s' est fait acceuillir par Solala, la mascotte du lieu ,..... euh non en fait 2 hôtesses juste un peu fatiguées de cette fin de journée, mais enchantées de nous acceuillir comme il se doit ici au Japon.

Comme on est pas trop en retard (un petit 21h) on parcourera le lieu étage par étage, calmement:

- Je récolterais par çi et par là quelques swingcards qui constitueront de petits trésors de rabais pour notre future expédition au Japon!

- Nous découvrirons une magnifique maquette de l'époque Edo:


- Nous prendrons quelques jolis poses dans un endroit qui nous semblait-il devait être un lieu classique de shooting pour mariage, etc..., on en a donc profité:




Et enfin nous arriverons en haut, et prendrons le temps d'en profiter


même s'il faisait tout de même un peu froid! ;)


Ce fût le moment de se poser un peu.............................le moment pour moi de me rendre compte que ce merveilleux voyage touchait malheureusement à sa fin, le premier moment où j'ai "senti" que tout cela commençait à m'échapper un peu.....et du coup premier pincement au cœur....... toutes les belles choses ont une fin dit-on.

Bon allez, on fera la fermeture de l'Umeda, et il sera l'heure de rentrer au bercail.

Nous n'étions pas vraiment décidés à partir je crois, car ce jour là nous prendrons le dernier métro, puis le dernier train (!)....et arrivés à Kyoto nous n'aurons même plus d'autres possibilités que de faire le trajet gare-Hôtel à pied car passé minuit plus un seul transport en commun en activité!

Quelle drôle de ville qu' OSAKA! Je ne sais pas trop que penser d'elle: tantôt attirante car, comme dans beaucoup d'endroit au Japon, on sait y marier modernité et histoire, tantôt répugnante car la ville est sale et souillée..... ce qui n'est pas du tout une habitude au Japon! Il n'y a qu'à Osaka que nous ayons rencontré graffitis et tags...

L'image “http://farm3.static.flickr.com/2343/2531959681_a4aef9673e.jpg?v=0” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Ici, à Osaka, il m'a semblé qu'un certain esprit de conquête, en encore plus, de liberté planait... mais sans la rigueur et la ferveur utile, et si caractéristique au Japon..... En quelque sorte, dans l'esprit qui plane sur cette ville, on retrouve un petit peu l'occident, .... et on perd en efficacité. C'est bien dommage!


BONUS: les tournois de sumo c'est aussi l'occasion de rencontrer du "beau" monde :


Bye bye.

ps: merci à certains passionnés rencontrés sur Info-Sumo.net qui m'ont rassuré dans l'organisation de cette "activité" en me filant quelques tuyaux et renseignements.

土曜日, 8月 25, 2007

11éme jour (Vendredi AM): Balade à Osaka - Meeting Jay

Il était temps vont se dire certains...... Ouais bon.
Alors qu'avons nous fait le Vendredi 16 Mars 2007?

Et bien on s'est rendu à Osaka, et on y a découvert encore un autre style de Nihon life:

A commencer par le métro! Haaaaa! Ca fait du bien de retrouver le métro. Parce que Kyoto avec ses 2 misérables lignes c'est pas la fête! Ici ça vit, on y trouve facilement de l'info, des cabines téléphones (utiles pour appeler Jay), c'est pas trop cher et en plus c'est plutôt bien agrémenté:




Osaka à un bon 20' de Kyoto, c'est le clash. Ici on retrouve l'effervescence des grandes villes. Ca s'annonce bien! :) On bondit d'un métro à l'autre et on se retrouve comme prévu au Gymnasium pour prendre nos places pour l' Haru basho: le tournoi de Sumo du Printemps qui a lieu chaque année en Mars à Osaka:



Au fur et à mesure que l'on se rapprochait du gymnase nous croiserons des rikishis (lutteurs de sumo, ou littéralement hommes de pouvoir) comme celui ci-dessous:


Ce qui était "marrant", c'est qu'ils étaient nombreux dans ce coin, et comme vous pouvez le constater ils se promènent en tenue plutôt légère (je vous rappelle qu'on est au mois de Mars et que la température est sensiblement la même qu'en France!). Mais ce qui était pour moi encore plus troublant, c'est que c'était les premiers japonais, hommes, que l'on voyait habillés ainsi, en tenue traditionnelle, avec les getas qui claquent bien. Rhhaaa Magique!!! Quelle prestance!

L'occasion d'aller au Tournoi était également de s'immerger encore un peu plus profondément dans la vie Japonaise...et cela à commencer par la découverte de l'environnement, des us et coutumes:



Le basho est, nous le découvrirons, un lieu haut en couleur.

Voilà, on a fait le tour...on a nos places...tout s'annonce bien!


Allez hop, maintenant on file rejoindre Jay!

On se plantera un peu, faut dire y a pas de station au pied de son immeuble non plus!... Y a pas idée! ;) Mais on finira par se retrouver. Je suis content de le revoir, et je crois que lui aussi:


Il n'a pas beaucoup de temps, il travaille dans l'après-midi, mais il s'occupera bien de nous en nous faisant faire le tour du château:


Nous y rencontrerons un bonze, les seuls mendiants "acceptés" au Japon:


Jay est à l'aise dans ce parc, et nous fait découvrir la ville à sa façon. Ici une salle de concert où il a l'habitude de se rendre dans l'Osaka Business Park:


Ici un hôtel Shintô bien caché dans un coin du parc avec des "bonshommes" de pierre qu'il est soit disant profitable d'arroser....un gage de fertilité... c'est peut-être pour ça que....



Bon parfois on fait une pause pour déconner un peu, comme là:


On passera devant un "bar" à Tako et il faudra qu'on tente l'aventure:


Jérôme voulait me faire gouter l'une des spécialités d'Osaka, les petits beignets au poulpe. Pour moi pas de problème, suis toujours partant pour de nouvelles expériences culinaires. Par contre pour Jay pour qui s'était aussi la première fois, il lui manquait, semble t'il, une p'tite bière pour faire passer tout ça! ;)


Il était tout fier, et il faudra que je le prenne en photo sur son portable pour qu'il l'envoie ça à Kana! :p . Nous reprendrons ensuite notre balade dans le parc en passant devant le musée:




Puis ci-après la Time Capsule des seventies conçue pour être ouverte dans 5000 ans!....




Voilà. L'heure tourne, et il est déjà midi passé! Il faut donc qu'on s'active! On repassera chez Jay pour qu'il se mette en tenue de combat (de travail en fait) une fois, deux fois parce qu'il avait pommé son porte feuille avec toute sa tune dedans!....Heureusement pour lui, fausse alerte. Toutefois on perd pas mal de temps, et maintenant on a plus une minute à perdre si on ne veut pas louper le début du tournament.

Jay nous lâchera aux abords d'une station de métro, on se dit qu'on se reverra peut-être plus tard dans la soirée mais finalement ça ne se fera pas.

水曜日, 8月 22, 2007

10éme jour (Jeudi PM): Kobe

On se remet en route d'Himeji en faisant quelques boutiques, toujours à la recherche d'un petit souvenir, d'un p'tit cadeau. On trouvera des choses light comme des "marques ta page", mais aussi un gros et sympathique neko sur lequel je flasherai, au grand désespoir de ma femme vu que nos valises étaient pleines depuis bien longtemps! :P


Après l'achat du chat, je pensais alors qu'il ne fallait plus trop que je me fasse remarquer..., donc j'évitais les quelques traders encore sur le chemin ;). On mangera vite fait et nous nous remettrons en route. Direction: Kobe.

Nous y arriverons vers 16h, 16h30.

J'ambitionnais de passer par Kitano Cho, un quartier aux bâtiments de style gothique (nommés ijinkan) qui sont le témoignage de l'investissement de riches négociants occidentaux pour qui KOBE était la porte d'entrée du pays du soleil levant. Nous devions ensuite nous rendre au Mont Rokko en empruntant un téléphérique pour en apprécier la vue....




Cependant le froid éprouvé au château plus tôt dans la journée, les longues heures de train et de marche avaient finalement eu raison de nous et avaient mis à mal notre endurance. Aussi arrivés à KOBE nous n'avions vraiment plus beaucoup d'engouement. Nous laisserons donc tomber le programme pour nous promener quelques temps dans les rues pour nous remettre en route pour Kyoto, pressés de rejoindre notre lit et de récupérer des forces.




Durant les quelques heures que nous passerons à KOBE, nous aurons l'occasion de découvrir une sorte de galerie commerciale avec pas mal de commerce....chinois!




Un endroit pratique pour acheter encore quelques bricoles :P ....A un moment, je serai bien tenté par un massage, mais pas ma demie, alors je passerais mon chemin :( .

Sur le retour de la gare, donc hors de la galerie sus-citée, nous ferons la découverte d'un établissement dont l'activité était la vente d'articles d'origine américaine et des années 50-60: plutôt atypique...et totalement décalé ici au Japon... Enfin je dis ça, mais en me rappelant bien, nous avions déjà pu voir aussi, dans la zone commerciale annexant la gare, un magasin vendant des articles "indiens"!

Bon comme je le disais avant, on a pas trop trainé, mais avant de repartir nous nous arrêterons tout de même chez GANKO, un petit resto près de la gare, où nous passerons encore un excellent moment: étant à Kobe, nous avions soit l'opportunité de croquer à pleines dents dans un bon bout de WAGYU (le célèbre bœuf de Kobe qui fait même des jaloux par chez nous! J'exagère à peine, voir cet article!), soit nous pouvions profiter de frais et délicats produits de la mer, ce qui fût notre choix.

Pour finir cet article, je vous invite à visionner cette petite pub pour Ganko, le Yoshinoya de la mer! :P et mais également d'aller sur ces pages pour "visiter" Kobe: ICI (en Espagnol) et LA (en Japonais! :)).

Prochaine aventure: Osaka, son tournoi de sumo, et son jardin flottant.